La greffe en omega

techniques de greffage : la greffe omega

Cette technique est fréquemment utilisée en viticulture, mais elle peut s’opérer sur tout type d’arbuste.

En viticulture, elle s’opère souvent sur table, avec un porte greffe non enraciné, c'est-à-dire un rameau nu dépourvu de tout œil, récolté sur une vigne mère.
Les porte-greffes sont sélectionnés en fonction de leur résistance, du climat, du sol… Les portes greffes sont éborgnés puis coupés en segments d’environ 30 cm, en prenant garde de toujours couper en dessous d’un œil éborgné.

La greffe en écusson

techniques de greffage : le greffage en ecusson

Cette technique est utilisée soit au printemps soit l'été.

Au printemps on appelle cette greffe "à œil poussant" , en été on l’appelera à "œil dormant", la greffe restant à l’état dormant tout l’hiver

La greffe en écusson est souvent utilisée pour fruits à noyaux qui sont plus fragiles. En effet un des principaux avantages de cette technique est qu’elle laisse peu de plaie et que l’on peut greffer de jeunes sujets. Plus le sujet est bien en sève, plus l’écorce se détachera facilement et plus la greffe aura de chance de réussir.

La greffe anglaise

rare, la pratique de la geffe anglaise requiert beaucoup d'experience

La greffe anglaise est largement utilisée pour la vigne mais on retrouve également cette technique pour les arbustes d’ornement.

Elle est assez simple à mettre en œuvre et donne de bons résultats. Il faut néanmoins que le greffon et le porte greffe soient de taille identique et qu’ils ne soient pas trop fins, au moins 8-10 mm de diamètre. Les greffons de plus petits diamètres offriront plus de résultats avec des techniques de greffe en fente ou en couronne.